Ma Méthodologie

Pas une méthode mais des méthodes car chaque individu est unique

MES METHODES

Construire une relation de confiance pour travailler ensemble à votre bénéfice

Dans un rapport de confiance et de confidentialité, le coaching peut vous permettre d’envisager de nouvelles perspectives et de faire émerger vos potentiels. Le coach accompagne votre réflexion avec des techniques de questionnement et des outils méthodologiques.

Le coach utilise l’écoute active, des techniques de questionnement et des outils méthodologiques afin :

  • -de mieux vous connaître vous-même
  • -d’identifier les blocages et de les dépasser
  • -de définir les différentes étapes vers votre objectif
  • -de vous lancer dans de nouveaux apprentissages
  • -d’ouvrir de nouvelles perspectives et de faire émerger vos potentiels.

Sans jugement de la part du coach, sans pratiquer le conseil et en toute confidentialité, cet accompagnement vous laissera libre et responsable de vos choix avec des effets durables.

Mon expérience dans le domaine du BTP, de la gestion d’une entreprise et d’un point de vente me permet de connaître les spécificités de ces métiers, d’appréhender les problématiques de dirigeant ou dirigeante indépendant, dont la place des femmes.

 

L'Analyse transactionnelle-Adapter sa communication à son interlocuteur

  • L’analyse transactionnelle, ou AT :  Créée par le psychiatre américain Eric Berne (1915-1970) dans les années 1950, elle permet de découvrir les jeux psychologiques en présence entre les individus. Ainsi le coaché peut comprendre le canal par lequel il communique selon les trois états du moi – parent, adulte, enfant. L’analyse transactionnelle fait aussi prendre conscience au coaché des messages contraignants auxquels il est confronté depuis son enfance : sois parfait, sois fort, fais des efforts, fais plaisir, dépêche-toi.  

Pratiques narratives - Changer en revisitant des situations positives

  • Parmi les outils les plus récents, il y a les pratiques narratives, qui sont issues des travaux de Michael White (1948-2008), un Australien qui a animé de nombreux séminaires dans le monde. Un coaché a souvent l’impression que sa vie se déroule selon un modèle invariable. Il se sent piégé et n’arrive pas à sortir d’une sorte de fatalité. Il dit, par exemple, à son coach : « Je ne suis pas reconnu pour mon travail dans l’entreprise. »  

« Le coach demande à son client de rechercher dans son passé des situations où, au contraire, il a été valorisé, apprécié, félicité. Il l’aide à explorer les « fines traces » de ses autres histoires qui sont des alternatives à son histoire dominante. Pour que le travail narratif fonctionne bien, il faut que le coach ait la démarche d’un journaliste d’investigation en manifestant une grande curiosité à l’égard du récit de son client, car celui-ci peut se complaire dans une position de victime. Il aura alors des difficultés à faire ressurgir des situations positives vécues. Mais s’il franchit ce cap, ces histoires secondaires s’étofferont jusqu’à passer au premier plan, laissant l’histoire dominante se dissiper.  

Programmation neurolinguistique - Se synchroniser avec son interlocuteur

  • La PNL est née aux Etats-Unis dans les années 1970 grâce à deux Américains, le linguiste John Grinder (né en 1940) et le mathématicien Richard Bandler (né en 1950).  

    Ils ont utilisé les techniques de thérapeutes de renom pour modéliser des éléments disparates qui ont donné naissance à la PNL. Grâce à la programmation, le coaché peut reproduire des attitudes positives. Neuro concerne le système nerveux, qui est le centre des sens à partir desquels il adapte son comportement. Linguistique s’adresse à son langage verbal, qu’il peut orienter selon le canal sensoriel privilégié de son interlocuteur : visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif (VAKOG). « La PNL est un outil qui permet au coach de se synchroniser sur son coaché et de l’accompagner dans la résolution de son problème »,

La systémique - Prendre en compte le contexte dans sa globalité

  • Les entreprises, comme les familles, ont leurs histoires structurées autour de mythes fondateurs, de jeux d’alliance et de pouvoir. L’approche systémique permet au coach une lecture de ces interactions. « On s’intéresse au contexte relationnel dans lequel le salarié interagit ». Né dans les années 1950 des recherches de l’école de Palo Alto, en Californie, dont les figures de proue sont Gregory Bateson (1904-1980) et Paul Watzlawick (1921-2007), la systémique appréhende l’ensemble du système, avec ses règles explicites ou implicites, pour pouvoir agir dessus de façon efficace. « Parfois, il est utile d’associer coaching individuel et coaching de groupe afin d’accompagner et de soutenir les changements individuels ».

PREMIER ENTRETIEN OFFERT

Parce que faire Séances par téléphone, skype ou face à face.
8 à 10 séances de 1h-1h30 / semaine.
Tarifs sur demande.

On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flaquant par la fenêtre, il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.
Mark Twain